Liste des étalons

La liste des étalons figure sur la page des éleveurs avec une mention « Etalon » à côté de l’affixe. Les chattes doivent disposer d’une vaccination à jour contre le typhus, le coryza et la leucose, avoir un certificat vétérinaire de bonne santé récent et le groupe sanguin.

Quand faire la saillie

N’attendez pas que votre chatte soit en chaleur pour prendre contact avec les propriétaires d’étalons, faites votre choix en fonction

  • des qualités et des défauts de votre chatte et de l’étalon
  • comparez les pedigrees afin d’être sûr que les deux chats ne sont pas consanguins sur www.pawpeds.com/cgi-bin/SBI

Tenir compte également de:

  • sa couleur (pour savoir la couleur des chatons que vous pourrez obtenir en fonction de la couleur de votre chatte: Calculette de couleurs)
  • les titres obtenus en exposition
  • la proximité du domicile du propriétaire du mâle

Amenez votre chatte chez l’étalon dès la première journée des chaleurs, ou le plus tôt possible. En effet, elle peut ne pas se laisser faire pendant un ou deux jours, puis ne plus être en chaleur.
Apportez son carnet de santé et conformez-vous aux demandes éventuelles du propriétaire de l’étalon:

  • vaccins à jourP
  • propreté, antipuces
  • vermifuge
  • griffes épointées
  • tests Felv (Leucose), PIF, Fiv (sida du chat)
  • groupe sanguin

Prenez de ses nouvelles pour pouvoir intervenir si elle est malade, ou laissez un numéro de téléphone où vous serez joignable. Vous la reprendrez lorsque la saillie a eu lieu, généralement au bout de 3 à 7 jours. Si la saillie n’a pas pris, ramenez la chatte aux chaleurs suivantes, ou en tout cas dans un délai raisonnable. En effet, on vous doit deux essais, mais le propriétaire peut vouloir castrer son chat et ne vous attendra pas pendant un an!
Même si la saillie n’a rien donné après le deuxième essai, le paiement est dû et le propriétaire de l’étalon n’est pas tenu de reprendre votre chatte une troisième fois. Il peut bien entendu accepter de faire un troisième essai gratuitement.

  • Sachez que, par le passé, des personnes peu scrupuleuses ont :
  • laissé leur chatte en «saillie» pendant les vacances pour éviter de payer une pension… !
  • élevé une portée sans le dire, puis ramené la chatte quelque temps plus tard pour recommencer sans payer… !
  • infligé une chatte primipare trop âgée, agressive avec le mâle ou les humains, cinq ou six fois de suite… !

Considérez qu’il est difficile, encombrant et prenant d’avoir un étalon chez soi pendant plusieurs années, que cela coûte cher en matériel, en temps, en déplacements pour les expos, sans compter le patrimoine génétique du chat… Tout ceci se paie !
Les abus expliquent la nécessité de bien préciser les modalités contractuelles de la saillie, de préférence par écrit et à l’avance.

This post is also available in: Allemand